Le fief de Bon Pas

 

Ce fief était passé, vers 1500, des mains de la famille d'Aragon au seigneur Jean de Grave de Villegly. Quelques temps après le Fief de Bon Pas passa entre les mains de Charles de Montfaucon.
En 1575 la Marquise de la Roque hérita de ces mêmes biens.
Enfin noble Jean de Ferrouilh seigneur de Badens, devenu à son tour héritier de Bon pas, le laissa à sa femme demoiselle de Vias, laquelle faisant alliance avec noble François Dupac, le céda à son fils, noble Blaise Dupac.
Un procès opposa le seigneur Dupac et la communauté d'Aigues-Vives. Après plusieurs pourparlers un accord fut passé entre les deux parties.
Désormais le seigneur Dupac dut payer annuellement à Aigues-Vives dans la proportion de 25 à 38 livres.
Voici les différents terrains qu'il possédait à Bon Pas
" Premièrement une quantité de terre al rec dé la canaliés confronte d'auta le sieur Jourdain, midy..... aquilon le puits de la métterie et chemin alant de la métterie de Bon Pas à Laura..... Pus un champ à Bon Pas..... faisant e division du terroir de Badens contenant cinq cestiers.... Plus un autre champ au même lieu.... plus un autre champ encore à Bon Pas confortant de toutes parts avec M de Carbonnieres contenant dix cartiéres..... "
En 1791, quand on transcrira le nouveau compoix sous Gabriel Dupac, dernier seigneur de Badens, on fera les mêmes citations.

 

Retour à l'accueil