L'ÉGLISE

Tout prés du Fort elle a été bâtie au Nord sur un des anciens murs du château, dont on voit encore les premières assises sur le rocher qui émerge à l'extérieur.

 

L'église

Le sanctuaire parait beaucoup plus ancien que la nef. La voûte tout en pierre est en architecture ogivale du moyen age. Les supports des arceaux représentent, quoique un peu effacées par le temps, des têtes de personnages religieux de l'époque. La nef, édifiée plus tard sur une partie des ruines du château, est évidemment dans le même style gothique que le sanctuaire. L'église parait dans son ensemble un peu écrasée et conséquemment basse.
Détail de la chapelle St RochNéanmoins l'édifice présente à l'intérieur une ornementation d'un cachet particulier ; la richesse s'y mêle à la variété. Tout y est de bon goût et merveilleusement disposé. Dans le sanctuaire, un grandiose maître autel en marbre blanc surmonté d'un majestueux ciborium : trois fenêtres longues, étroites sont percées sur les trois pans du fond de l'abside : toutes trois ont été garnies de beaux vitraux peints. Dans le nef un dallage en jolies briques de l'Ardéche ; tout autour un magnifique Chemin de croix en terre cuite. Dans les quatre chapelles : les deux plus anciennes sont du côté de l'évangile, elles sont dédiées à la vierge Marie et à St Roch ; les deux autres du côté de l'épître sont dédiés à St Jean et aux âmes du purgatoire. Dans cette dernière un superbe confessionnal, fabriqué par Mr Bourrel Louis menuisier en 1878. Dans chacune de ces chapelles son autel bien assorti avec retable en marbre. Enfin prés de quinze statues de saints particulièrement vénérés dans la paroisse y ont été disposées avec ordre soit aux chapelles, soit aux piliers de la nef et du chœur.
La nef a été réparée et voûtée en bois en 1872 ; au fond de l'église on a ouvert au dessus de la porte une rosace aux armes de Pie IX.
En 1903 les vieilles chaises ont été remplacées dans toute la nef par 32 bancs qui ont été fabriqués et placés par Mr Bourrel menuisier du village.
L'ancienne porte de l'église était autrefois à la place de la chapelle de St Jean. Depuis de nombreuses années on a ouvert une grande porte au fond de la nef. Depuis peu la nouvelle municipalité a fait réouvrir cette porte pour des raisons de commodités et d'accessibilité pour le déroulement des sépultures. La grande porte au fond a été conservée et toutes les cérémonies entrent par cette porte. Un autel plus modeste a été placé face au fidèles en avant de celui existant. Une scène de la table sainte orne ce nouvel autel : elle fut offerte par Mr Bibet Jean après un pèlerinage à Rome.
Le grand lustre a été déposé en novembre 1998 pour être rénové et remis à sa place en février 1999.